Réalisations de notre plan stratégique

Orientation 1

Améliorer la réussite et la persévérance scolaires de nos élèves jeunes et adultes

L’augmentation de la diplomation et de la qualification avant l’âge de 20 ans

Objectif 1.1

Augmenter de 1,5 % par année le taux de diplomation et de qualification des élèves avant l’âge de 20 ans pour atteindre 75 % en 2018.

Indicateurs Situation de départ Juin 2018 Résultats visés
Taux de qualification et taux de diplomation du M.E.E.S. Cohorte 2005 (7 ans)
67,2 %
Résultats juin 2016
Cohorte 2009 (7 ans)
74,4 %
75 %

Objectif 1.2

Augmenter de 3 % le taux de réussite en mathématique des élèves de 6e année du primaire soit de 84,9 % en juin 2012 à 87,9 % en juin 2018.

Indicateurs Situation de départ Juin 2018 Résultats visés
Taux de réussite en mathématique de 6e année du primaire 84,9 % 86,2 % 87,9 %

Objectif 1.3

Augmenter de 3 % le taux de réussite en mathématique des élèves de 2e secondaire, soit de 78 % en juin 2012 à 81 % en juin 2018

Indicateurs Situation de départ Juin 2018 Résultats visés
Taux de réussite en mathématique en 2e secondaire 70,8 % 79,5 % 73,8 %

Objectif 1.4

Diminuer le taux de décrochage au secteur jeune de 5 %, soit de 20,4 % en 2011 à 15,4 % en 2016.

Indicateurs Situation de départ Juin 2018 Résultats visés
Taux de décrochage du M.E.E.S. 20,4 % * Voir le tableau ci-bas pour les résultats 2014 15,4 %

*Résultats 2014

  CSÉ Réseau public
Total 15,6 % 15,5 %
Garçons 18 % 19,2 %
Filles 12,8 %  11,9 %

Les données de l’année 2016 ne sont pas encore disponibles.

Moyens mis en place


  • Poursuite des actions pour diminuer le décrochage scolaire et aider les élèves à obtenir leur diplomation ou la qualification :
    • Création d’un dossier de cheminement et d’accompagnement téléphonique : suivi du plan d’action post études lors de l’abandon des élèves du secteur des jeunes, mais aussi pour ceux de 18 ans au 30 juin.
    • Dépistage des élèves qui ont des facteurs de risque élevé d’abandon scolaire au secondaire : quelques écoles secondaires ont poursuivi le programme Trait d’union pour dépister et accompagner les élèves vulnérables.
    • Mise sur pied de plans d’action personnalisés s’adressant aux élèves de 5e secondaire afin qu’ils puissent acquérir les unités manquantes pour l’obtention du diplôme.
  • Poursuite de l’actualisation du programme de prévention au préscolaire à partir des besoins et de données probantes. Une formule différenciée est offerte aux titulaires.
  • Poursuite de l’arrimage pédagogique entre les enseignants du 3e cycle du primaire et ceux du 1er cycle du secondaire et organisation de rencontres d’échange dans les différents secteurs de la Commission scolaire.
  • Poursuite des communautés de pratique de directions d’établissement des écoles ayant un IMSE 8, 9 et 10. Ces écoles ont mis en place des communautés d’apprentissage professionnelles pour assurer la réussite de leurs élèves.
  • Mise en place d’activités à caractère culturel visant à créer un climat culturellement sécurisant pour les élèves des Premières Nations et ainsi favoriser leur persévérance scolaire.
  • Accueil et intégration personnalisés et progressifs des élèves qui présentent des besoins particuliers dans leur transition du secteur jeune vers la formation générale des adultes.

L’amélioration de la maîtrise de la langue française

Objectif 2.1

Augmenter de 3 % le taux de réussite en français des élèves de 6e année du primaire, soit de 89,5 % en juin 2012 à 92,5 % en juin 2018.

Indicateurs Situation de départ Juin 2018 Résultats visés
Taux de réussite en français des élèves en 6e année au primaire 89,5 % 90,7 % 92,5 %

Objectif 2.2

Augmenter de 3 % le taux de réussite en français des élèves de 2e année du premier cycle du secondaire, soit de 72,3 % en juin 2012 à 75,3 % en juin 2018.

Indicateurs Situation de départ Juin 2018 Résultats visés
Taux de réussite en français des élèves de 2e secondaire  72,3 % 81,6 % 75,3 %

Moyens mis en place

 

  • Poursuite de notre offre de formation adaptée aux besoins des membres du personnel des écoles concernant l’aide aux élèves à risque en mathématique et en français. Un plan de suivi est également offert par les conseillers pédagogiques.
  • Offre de formation diversifiée et adaptée en lien avec les objectifs de la convention de partenariat en ligne.
  • Soutien des directions d’établissement dans leur supervision pédagogique des enseignants.
  • Clarification du mandat des conseillers pédagogiques.
  • Expérimentation de l’application du modèle d’intervention à 3 niveaux avec les enseignants de français du service d’orthopédagogie d’une école secondaire.
  • Mise en place de communautés d’apprentissage professionnelle dans 13 écoles primaires qui ont assuré l’accompagnement des directions.
  • Mise en place d’une équipe multidisciplinaire d’accompagnement au préscolaire (ÉMAP) afin d’intervenir de façon intensive et ciblée auprès des élèves à risque et ainsi soutenir les intervenants scolaires et les parents. Cette équipe agit sur les différentes sphères de développement de l’enfant (apprentissage, langage, motricité, comportement).
  • Organisation d’une formation sur les écoles performantes pour le personnel d’encadrement du centre administratif et des écoles ainsi que pour les conseillers pédagogiques avec monsieur François Massé, un consultant ayant oeuvré plusieurs années en éducation.

L’amélioration de la persévérance scolaire et de la réussite scolaire chez certains groupes cibles, particulièrement les élèves handicapés ou en difficulté d’adaptation ou d’apprentissage

Objectif 3.1

Augmenter de 2,5 % la proportion d’élèves en classe ordinaire sur la clientèle totale d’élèves qui font leur entrée au secondaire, soit de 78,48 % à 81,98 % en septembre 2017.

Indicateurs Situation de départ Juin 2018 Résultats visés
Pourcentage d’élèves en classe régulière 78,48 % 82,96 %
81,98 %

Objectif 3.2

Augmenter de 5 % le taux de qualification au sein du parcours de formation axée sur l’emploi d’ici juin 2018 (Formation métier spécialisé FMS).

Indicateurs Situation de départ Juin 2018 Résultats visés
Nombre d’élèves qui ont réussi / nombre d’élèves au total inscrits en FMS et FPT Juin 2012 : 68,3 %
79 % FMS 80,11 %

Objectif 3.3

Augmenter de 2,5 % le taux de qualification au sein du parcours de formation axée sur l’emploi d’ici juin 2018 (Formation préparation au travail FPT).

Indicateurs Situation de départ Juin 2018 Résultats visés
Nombre d’élèves qui ont réussi / nombre d’élèves au total inscrits en FMS et FPT 15,4 % 10,94 % FPT 17,9 %²

Moyens mis en place


  • Mise en place d’un programme d’insertion socioprofessionnelle en partenariat avec les organismes œuvrant dans le domaine de l’employabilité.
  • Soutien continu aux écoles dans l’application des modèles d’écoles reconnues efficaces, notamment l’approche Collerette pour la gestion du changement, l’art du questionnement, la démarche de résolution de problème et mise en place également des approches collaboratives.
  • Formation et accompagnement des équipes offrant des services spécialisés.
  • Suivi aux orientations des travaux des services éducatifs, portant sur l’organisation des services offerts au secondaire.

 

² Le faible taux de réussite en formation préparatoire pourrait s’expliquer comme suit :

  • Plusieurs élèves décident d’emprunter un autre cheminement après la deuxième année du secondaire. Ils peuvent se diriger vers le marché du travail, l’éducation des adultes ou vers la formation métiers semi-spécialisés. Même si l’élève est certifié en formation métiers semi-spécialisés (certification de niveau supérieur) ou à l’éducation des adultes, il est considéré comme non certifié en formation préparatoire au travail et, par le fait même, il est calculé comme un échec dans les statistiques.

L’amélioration de l’environnement sain et sécuritaire dans les établissements

Objectif 4.1

D’ici juin 2018, toutes les écoles auront moins de 30 facteurs de vulnérabilité sur les 212 énoncés lors de l’autoportrait des actions réalisées dans chacune des écoles.

Indicateurs Situation de départ Juin 2018 Résultats visés
Facteurs de vulnérabilité dans l’autoportrait des actions réalisées de chacune des écoles 20 % des écoles Cet objectif est abandonné en raison de la complexité et de la lourdeur de suivi des indicateurs. 100 % des écoles

Objectif 4.2

D’ici juin 2018, 100 % des écoles auront réalisé leur portrait des actions en promotion et en prévention.

Indicateurs Situation de départ Juin 2018 Résultats visés
Pourcentage d’écoles qui ont réalisé leur portrait en promotion et prévention Trop informel pour être quantifié 100% des écoles 100 % des écoles

Objectif 4.3

D’ici juin 2018, 100 % des écoles primaires organiseront chaque année un minimum de quatre activités parascolaires à caractère sportif.

Indicateurs Situation de départ Juin 2018 Résultats visés
Pourcentage d’écoles qui offriront un minimum de 4 activités parascolaires par année 35 % des écoles 90 % des écoles 100 % des écoles

Moyens mis en place



Utilisation d’un questionnaire élaboré par le groupe de recherche sur la sécurité et la violence en milieu scolaire.

Les actions suivantes se poursuivent :

  • Formation et accompagnement des équipes du plan de lutte pour contrer la violence et l’intimidation de chacune des écoles afin de favoriser la mise en place des facteurs de protection ayant un impact sur le climat sain et sécuritaire.
  • Formation et accompagnement des directions d’école sur le plan de lutte visant à prévenir et combattre l’intimidation et la violence à l’école :
    • Mise en place d’un processus d’évaluation;
    • Suivi des accompagnateurs;
    • Identification des facteurs de vulnérabilité pour chaque école;
    • Fixation d’objectifs réalistes et identification des moyens à mettre en place;
    • Modification des principaux documents.
  • Mise en place d’un projet spécifique pour prévenir la délinquance auprès des jeunes susceptibles de contrevenir à la Loi sur le système de justice pénale pour les adolescents.
    • Mise en place d’une équipe multidisciplinaire d’accompagnement au préscolaire (ÉMAP) afin d’intervenir de façon intensive et ciblée auprès des élèves à risque et ainsi soutenir les intervenants scolaires et les parents. Cette équipe agit sur les différentes sphères de développement de l’enfant (apprentissage, langage, motricité, comportement)
  • Pour soutenir les écoles dans le développement de saines habitudes de vie :
    • Poursuite du programme d’initiation sportive pour les 3 cycles du primaire en collaboration avec les services de garde.
  • Mise en place d’un programme pour soutenir le personnel des services de garde sur toutes les notions entourant la gestion.

L’augmentation du nombre d’élèves de moins de 20 ans dans les parcours de formation professionnelle

Objectif 5.1

D’ici juin 2018, offrir 3 activités de promotion en formation professionnelle dans les écoles primaires.

Indicateurs Situation de départ Juin 2018 Résultats visés
Nombre d’activités de promotion réalisées dans les écoles primaires Aucune activité 3 activités 3 activités par école primaire

Objectif 5.2

D’ici juin 2018, augmenter de 10 % le nombre d’élèves inscrits en concomitance, soit de 58 élèves en 2012 à 69 en juin 2017.

Indicateurs Situation de départ Juin 2018 Résultats visés
Évolution du nombre d’élèves inscrits en concomitance 58 élèves 28 élèves 69

Moyens mis en place




  • Tenue de portes ouvertes dans les centres de formation professionnelle.
  • Organisation des activités Élève d’un jour et Amène un ami, un parent ou une connaissance.
  • Organisation d’une journée avec les conseillers d’orientation des écoles secondaires pour les secteurs privé et public ainsi que les organismes d’aide à l’emploi de la région de la Mauricie.
  • Tenue d’activités d’exploration professionnelle au Carrefour Formation Mauricie, avec la présence de l’École forestière de La Tuque, qui présentaient plus de 6 programmes de DEP.
  • Participation à plusieurs salons afin de faire connaître les DEP dans la région et en dehors de la région.
  • Organisation par le Carrefour Formation Mauricie de l’activité de promotion Explorateur en herbe pour les élèves de 6e année des écoles primaires. Cette activité, tenue sur 2 journées, offre des ateliers en lien avec les métiers de la formation professionnelle à laquelle participe aussi l’École forestière de La Tuque.
  • Tenue d’un kiosque du Carrefour Formation Mauricie dans les écoles secondaires pendant l’heure du dîner des élèves ou lors de la remise des bulletins aux parents.
  • Participation du Carrefour Formation Mauricie et de l’École forestière de La Tuque à plusieurs activités de type Journée Carrières organisées dans les écoles secondaires.
  • Remise de bourses de promotion à de futurs élèves inscrits en Mécanique de véhicules lourds routiers en collaboration avec la Commission des partenaires du marché du travail (CPMT).
  • Organisation d’une journée de l’activité VIENS VIVRE LA FÔRET
  • Tenue d’un kiosque de l’École forestière de La Tuque dans les salons « Éducation » de Québec et Montréal.
  • Animation d’un atelier en lien avec le métier de technicien forestier par l’École forestière de La Tuque dans 2 classes de l’école primaire Jacques-Buteux.
  • Animation de 6 journées Pêche en herbe par l’École forestière de La Tuque pour 6 groupes d’élèves du primaire.
  • Ayant à coeur l’environnement, la Commission scolaire de l’Énergie a pris les mesures nécessaires pour rendre son rapport annuel écologique.
 

Pour obtenir des précisions sur le contenu du document, veuillez communiquer avec nous au : 819 539-6971, poste 2225.